Gast de spags

Bon là je voulais raconter plein de trucs où, malgré mon éducation judéo chrétienne, je défonçais la tronche à des gonzes qui ne méritent même pas qu’on s’occupe d’elles d’eux.
Et pis non, nix, que dalle.
Alors, j’ai cuisiné le dîner. Je dis tout.
Acheté des frutti (pas frottis) di mare chez Lailledol. Modèle surgelé en promo. J’ai tout collé au réfrigérateur.
Donc, j’annonce à la maisonnée que je cuisine.
Je lis les modes d’emploi, je règle mon portable pour les timings. Tout assez top contrôle.
J’avais prévu des spaghettis en accompagnement des frutti di mare.
Je mets l’eau à chauffer.
Je sors les spags.
Et puis, comme je passe ma vie à faire évoluer les plans établis, je me souviens avoir acheté des super pâtes au blé. Je monte les chercher.
De retour à la cuisine, je range les spags dans leur blister, les pose sur l’étagère.
C’est là que ça a merdé. Les spags se sont échappés et répandus partout ! Des jours tu te dis. Cascade de spags !
L’eau chauffe pour les pâtes au blé. 15 mn cuisson c’est écrit.
Je ramasse les gast de spags de mes 2. Remballe le bouzin. Limite stress.
Ensuite, ça a été. Frutti di mare méritaient 5 mn de cuisson de plus. Les pâtes au blé bien.
Ça a plu, l’essentiel.
Pourquoi, lorsque tu sais juste cuire un œuf, tu veux cuire un bœuf ?