Le gadin, le gadin, le gadin!

Le gadin, le gadin, le gadin!
Je tiens à remercier les personnes aux origines diverses qui, avenue de Clichy, sont venues me protéger de la circulation et m’ont aidé à relever mon dreyfus. Merci pour votre gentillesse attentionnée et spontanée.
J’envoie chier les hijos de putas (expression élégante, non?) qui, polarisés sur les automobiles, inventent, votent et commandent de telles chausse trappes pour 2 et 3 roues.
Merci aussi à l’aimable commerçante qui m’a dit que, depuis 2 ans, des vélos, des motos, des scooters se ramassaient avec leurs conducteurs, 3 ou 4 fois chaque semaine au même endroit et pour la même raison.
Ce n’est donc pas une erreur de conduite.
Contusions, raideurs et ecchymoses du soir.