Parasite

OK Palme d’Or Cannes 2019.

Très bien fichu, saupoudrage Loach, Tarentino, Chabrol voir Hitchcock. Fort, surprenant, le réalisateur parvient presque à faire oublier les coréanitudes . Rien n’est gratuit, superbe scénario et acteurs coréens total ouf!

La misère noire et le luxe débridé.