Je me souviens à Saint Martin

Je me souviens à Saint Martin, côté France, haut lieu du trafic de drogues. Vu le nombre de décès brutaux dans les gangs et chez les collatéraux, la Patrie avait habilement « assermenté » un parrain de la mafia marseillaise. Très bons résultats immédiats et quelques macchabées ciblés. Calme ponctuel. Et puis, les deals ont repris. Les cadavres ne flottent plus, comme à Chicago, pieds dans le béton.
Marseille, capitale de la culture (physique?) est désormais au pouvoir avec le porte flingue de l’intérieur (à l’extérieur aussi) , good job, il y a du matos puisque la France est le 3e exportateur d’armes mondial.
Que se passe-t-il dans la tête d’un CRS? Question récurrente vu leur salaire et leurs heures de travail.
Bon là, ce soir, c’est bien, ils ont arrêté tabassé un soi-disant leader des GJ avec un tas de motifs de condamnation administrative. A Paris.
Or les GJ n’ont ni chefs ni partis.
Les mêmes qui ont un poster du Che dans leur jardin secret oublient qu’il fut chef de guérilla. L’une des façons de répondre aux armes de guerre (plus ou moins) organisées.