Gerber la haine

Surprenant
Affligeant
Comme les gens,
Sans trop d’idées
Sur la société
Hormis leur vie sédatée,
Se piquent de gerber
Leur haine
Avec une telle carence lexicale,
Qu’ils se cantonnent à des mots
Comme beauf, ducon, con
Et autres termes abscons,
Pour vilipender
Le passant qui passe
Hors les clous
Et le chien qui trépasse.

Comme quoi, c’est fou
Comme le manque de vocabulaire,
Est pervers :
Il empêche l’animal
De penser.

Explique-moi ta haine
Des berbères
Chimène,
Je calmerai ton ire
Puis t’aiderai à reconquérir
Ta maison.

 

Merci pour l’emprunt de l’illustration