Remoras personnels

Saba est bien protégée par ses remoras personnels qui ont abandonné la compagnie des requins. Il est à préciser que Saba adoucit les conflits ethniques classiques. Avant l’arrivée des Remorasaba (espèce adorable), les piranhas (saloperie carnassière) faisaient la loi sous les pontons. De plus, ça fait le ménage de la carène!

55 ans déjà!

Le bois c’est la pèche!

Et même les jours d’avant

La veille,
L’avant veille
Et même les jours d’avant
Ton changement
D’horaire personnel,
Tu relativises
– Pourri le quiz –
En circonvolutions
De balancelle,
C’est moi
C’est plus moi,
That’s the question
Gaston.
Et puis tu reçois
Des mots gentils,
Des attentions
Attendries.
Bueno
Pablo


Merci
Ô ami(e)s.
Au lendemain
Matin
Tout va bien
En attendant
Les jours
Qui se barrent,
Tu te marres
Celui-là
Est entamé donc pris.
Bingo!
Lire la suite de cette entrée »

Le Dana en récompense

Une superbe initiative au YCC.

Lors des remises de prix où l’on énumère grosso modo les noms des 3 premiers, le VP culture a dealé des livres qui font l’objet d’un tirage au sort pour les nominés.

Et là, suis content, j’ai gagné le Dana que je lus lors de sa parution en 1840!

Depuis la préface du grand traducteur Simon Leys qui est un festival jusqu’à l’incroyable biographie écrite au passé simple, le prétérit anglo-saxon, tu rentres dans la vague des pages et te tapit dans les voiles pour lire cool.

Avec la page de garde dûment tamponnée, ce livre vaut de l’or!

Damien par Joël Selo

Petites nouvelles du voilier Damien.
Vendredi 15 / 11 / 2019 à 10 h : Première sortie du voilier Damien après six années de restauration. Température 4°, vent force 2 à 3, ciel couvert dans la matinée avec éclaircie dans l’après-midi, mer peu agitée.
Pour sa première sortie, Damien a quitté la panne du Vieux-Port à la voile et a franchi les tours du Vieux-Port comme au premier jour avec à son bord un journaliste de Voile Magazine.
Les premiers essais de Damien ont été plus que satisfaisants, voire même étonnants. Un souffle d’air le fait avancer. Sur quelques miles, nous avons fait six nœuds de moyenne avec des voiles faites à l’identique et une magnifique mâture pleinement satisfaisante. Pour les manœuvres au port l’hélice et le moteur Volvo a été à la hauteur de nos souhaits. L’électronique a rempli son rôle d’aide et d’accompagnateur à la navigation ; j’ai surtout apprécié la douceur et la réponse de la barre dans toutes les phases de manœuvre, le discret antidérapant du pont s’est montré lui aussi très efficace à nos piétinements.
À la vue de Damien, tellement reconnaissable, plusieurs navires se sont déroutés pour nous saluer et nous dire grand merci pour le travail accompli.
Ces remerciements reviennent aux amis du musée maritime de La Rochelle à tous les donateurs ainsi que financiers. Sans ces forces et cette énergie, ce projet n’aurait pas pu avoir lieu.
Pour notre part, Dominique et moi avons donné sans compter nos heures et six années de notre temps et de notre pugnacité pour sauver un des éléments essentiels du patrimoine maritime.
Les prochains essais vont se poursuivre dans les semaines à venir afin que Damien soit prêt pour le printemps 2020.
Reste à terminer les aménagements historiques intérieurs, tâche que nous allons poursuivre durant l’hiver.
En attendant vous pouvez admirer Damien qui se trouve dans le bassin à flot du Vieux-Port le long du quai Valin.
Merci à tous et en particulier à Gérard Janichon et Jérôme Poncet qui ont toujours répondu présent à nos doutes et à nos interrogations.

Dragage du bassin des chalutiers

Grande promenade en vue du . Nouvel emplacement en attendant le prochain. Demain AG du YCC, Pierre Legoupil of the Loup Rouge dort à bord de Saba. Nite

Mat de Genève

A Genève, des places de parquage sont prévues pour garer son mat de 18 mètres. Initiative intéressante transmise par Pavel , armateur du Maïca helvétique nommé Maïca

Bon parrainage

Interview

Comment devient-on équipière de l’année 2019 ?

Il faut d’abord être parfaitement parrainé pour entrer au YCC, ce qui fut mon cas avec une marraine et un parrain fabuleux !

Ensuite, il faut beaucoup naviguer, en convoyage comme en régate, sur tous les types de voiliers, par tous les temps et en changeant de zones de navigation.

Il faut accepter d’apprendre en partageant l’expérience des autres équipiers, en admirant le savoir-faire des capitaines et en étant aussi enthousiaste à bord qu’à terre : prendre un ris correctement est aussi important qu’emporter les caleçons du patron à la laverie. Ce qu’aucun équipier mâle ne ferait !

Il faut aussi savoir faire accepter à la principale concurrente qu’elle laisse son titre au moins une fois à quelqu’une d’autre.

L’un de ces objets

contient de la pomme ! Lequel?

Au delà des modes

Le costume du régatier évolue!

Bénodet et Brest

Nicolas Coquin Il s’agissait bien de Yachting à Voile, les mêmes faisaient de la Bugatti sans casque.

Gerard Fender mon grand père en baie de DZ 1922..Belle plaisance
Page 3 sur 32
1 2 3 4 5 32