Edito Juillet 2011

9romeojuliette

Va donc dire à dame Juliette

Que son adoré Roméo

Etendu sur son paréo

Prend le soleil et l’attend

Sur la plage de sable à l’avant

D’après J.W. Espire,
tragédien tragique suicidaire

He met Marmalade down in Old New Orleans

He sat in her boudoir while she freshened up

The boy drank all that magnolia wine

Upon her black satin sheet where he started to freak

Touchin’ her skin feelin’ silky smooth colour of cafe au lait

Voulez-vous coucher avec moi ce soir?

By Lady Marmalade

9cabaret

Lorsque le doux zéphyr, associé au chaud soleil, aplanit les vagues au point de limiter les forces contraires à la seule surface mouillée, l’homme de mer somnole ses oniriques tropiques.

No wind, no wave, the seaman follows his tropical dream’s wake.

Vous avez dit Bizerte ?

Le matin du lendemain est aussi avant coureur d’immobiles que celui de la veille. Le pennon agile pendouille désœuvré écœuré.

– Lamentable, grommelle le cuistot pourtant si peu enclin aux avalanches de mots et de maux.

– Bizerte est notre perte. Les chacals chapardeurs et les hyènes ricanantes vont envahir le pont si nous n’y prenons garde.

– Oublions les rêves orientaux de Golconde et emprisonnons le vent ténu pour nous déhaler vers les terres algériennes et marocaines.

– Dérivons comme un fétu, annonce le beau barde minuscule, embarqué avec sa guitare à cinq cordes et son pouce droit atrophié.

– Heureusement, il est gaucher, Fœtus Apollon.

Ils libérèrent les amarres des bollards et ramèrent vers la sortie où une illusion de jetée lévitait dans l‘épaisse lourdeur brumeuse.

– Après le Hollandais Volant dans les nuits d’ouragan, la jetée mauresque suspendue dans le vol du temps !

9pecheurTrégor Classique le we dernier, sortie du port de Trébeurden d’un pêcheur classique

Pattes tendues prêtes à bondir et griffes cliquetant les dalles de la bordure du quai, les hyènes geignaient en observant l’esquif poussif hors de portée. C’est l’instant précis que choisirent les chacals pour charger. Les hyènes surprises basculèrent dans l’eau grasse où les larges taches irisées des mazouts imprégnèrent leur pelage roide.

Les yeux écarquillés de stupéfaction, ils accélèrent le rythme des rames pour s’éloigner des hyènes puantes barbotantes dans leur rage impuissante à grimper le long des bajoyers.

Crescendoooo, de longues notes monocordes plaintives alourdirent l’anxiété brumique, … INCROYABLE !

Un long message s’inscrivait sur de longues bandes noires et blanches où voletaient des mouchetures d’hermine dans le ciel pleu bâle tandis que le bourdon lancinant gonflait les poches des binious braz*. Deux voix haut perchées entonnèrent le kan a diskan** de la recette du kig ar farz***.

Recette du kig ar farz

Préparation/ environ 35 min & cuisson totale : 3h

Ingrédients (6 personnes) :

Pour le far/ farine de sarrasin 250 g (farine noire)- beurre 75 g- lait 0,4 litre – 1 œuf
Plus 600 g de plat de côtes, 400 g de jarret de porc et de lard fumé, 1 chou, 4 navets, 4 carottes, 2 poireaux

Préparation :

Cuire les trois viandes dans une marmite d’eau.

Préparation du far/ Pour une pâte lisse et liquide (pâte à crêpes), mélangez farine, œufs, lait, beurre dans un récipient. Salez. Au besoin délayez avec un peu de bouillon de cuisson.

Une fois la pâte à far prête, la verser dans un sac en grosse toile. Fermez le haut du sac à l’aide de ficelle de cuisine. Après 1/2 heure de cuisson du bouillon (viande), écumez, puis ajoutez le sac dans la marmite. Mettez carottes, poireaux, navets.

Après l’avoir blanchi, coupez le chou en 4 et attendez environ 1h30 pour l’ajouter. Laissez cuire 3h.

Vous pouvez émietter le far noir pour servir et le réchauffer le lendemain à la poêle, saupoudré de sucre.

9haggis

 

The next time, maybe, you will find the famous scottish receipt of haggis.

(Better known in France as panse de brebis farcie)

9bibliotekLes longues nuits d’été, si propices à s’enivrer de lire, ….

 

* grand biniou – ** chant répons a capella – *** pot au feu breton

Les commentaires sont fermés.