Passez nos fringues de mer à la machine,

Passez nos fringues de mer à la machine,

Pour voir si les couleurs d’origine

Peuvent revenir*.

Le sujet est sempiternel : comment dessaler nos vêtements de mer en cours ou en fin de saison ?

Tant qu’il s’agit de textiles, suivez les instructions portées sur l’étiquette ( si c’est écrit en chinois, trouvez un traducteur, en hongrois, une Hongroise, etc. )

Pour les polaires et autres mélanges gore textés, même scénario : lire la notice.

Pour les cirés et leurs accessoires, le rinçage a la mano – pas celui de la tribu de Dana ! – à l’eau douce exclut toute forme de tambour de machine. Séchage en zone bien ventilée pour l’odeur de mer et poissons ôter.

– Et les gilets de sauvetage automatiques ?

– Je conseille d’en passer un à la machine si vous voulez changer votre électro ménager en attaquant le fabricant CAR IL N’EST PAS PRéCISé DE NE PAS LAVER les gilets de sauvetage automatiques à LA MACHINE !

Cet exemple utile vient de l’expérience d’un mien ami, ou plutôt sa chérie, qui colla tout – fringues, cirés, gilet – à la machine : le hublot était bloqué, il a fallu le forcer à la barre à mine puis attaquer le gilet gonflé au couteau. Life is not a long quiet river !

 

 

 

 

Ceci est un complément du Dico insolite des Mots (Maux) Marins.

Ah oui! Pour acquérir un new gilet automatique, demandez Benoît chez AD St Brieuc.

 

 

 

 

 

* Merci Alain Souchon pour l’emprunt dévié

Les commentaires sont fermés.