Louis Guyader et le Reder Mor

regate1Toujours aimé* la réalité et la légende du grand cordier morlaisien né en 1907 aux chantiers Pauvy, de Carantec. « Entrées d’eau extrêmement fines en V profond, fonds plats, maître-couple très reculé et  lignes arrières fuyantes prolongées par l’impressionnante voûte ». Et particulièrement son patron Louis Guyader « Petit Louis », pécheur et régatier, né en 1876 et décédé en 1915 des suites d’une mauvaise fièvre contractée aux Dardanelles. On se plaira à imaginer que ses 39 ans ont été 1000 ans et que les commanditaires imbéciles de cette première guerre aient souffert leur trépas.

En 1909, après la pêche de la semaine, le weekend l’équipage file régater jusqu’à Saint-Malo pour battre les grandes bisquines. De superbes lougres eux aussi taillés pour la course, mais bien plus grands et plus toilés. Reder Mor (le bourlingueur) les passe sous le vent, en leur prenant 5° de cap. Partageons le pied marin! Les limitrophes du Couesnon normand breton ont avalé leur chique.

le-patron-louis-guyader-dit-petit-louis-à-la-barre-du-reder-morreg-attente

Et hop, en 1913, Louis Guyader décide d’aller défier les fameux cotres-pilotes du Havre. Il termine second. Une performance d’autant plus étonnante que le Reder Mor a été handicapé par une avarie.

Pas hop ! en 1927, surpris par un coup de vent alors qu’il est en mouillage dans le chenal de l’île de Batz, Reder-Mor est drossé à la côte et va se disloquer près du Diben. Il n’en est rien resté.

Merci car depuis 1992, Reder Mor navigue à nouveau.

« Nous ne disposions que de deux photos, de quelques documents de douane assez peu fiables et des souvenirs des anciens », raconte Yann Rolland, le constructeur. « Il a fallu beaucoup de travail de recherche pour arriver à retrouver les formes du bateau ».

Homme de pêche et de marées, la question qui me taraude : Louis Guyader parlait-il à son canote ? Aussi bien qu’il discutait avec ses belles de l’Arcouest et de l’Aber Wrach, en célibataire qu’il était ?

regate-de-bisquines-granville-victoire-de-la-cancalaiself5OA8gpDmYu2aYT24y2pxbr5BU

* A lire bientôt « Le Soldat Inconnu » avec un certain Louis Guyader. Le pitch a déjà remporté une jolie place au concours littéraire de Maisons Lafitte.

Les commentaires sont fermés.