Editothèque

A lire de préférence au mouillage

A lire de préférence au mouillage, allongé dans le cockpit sous le taud de soleil, un verre de breuvage frais à portée de main.

On s’y retrouve personnellement comme on identifie le plaisancier rencontré la veille. Ou la plaisancière.

Les histoires nautiques s’enchainent. Comme une croisière estivale.

 

 

Fête Nationale

Fête Nationale et feux d’artifice.

On ne tire pas ses feux de détresse, même périmés, même pour jouer!

Planète pas nette

Là, hors des diktats et des hordes, tout va bien. Le soleil se couche et se lève sur la longue houle cool.

Tiens donc, un sac plastique surnage.

Planète pas nette.

La Semaine du Golfe c’est comme Roland Garros

La Semaine du Golfe du Morbihan 2013 –
Photos© Nigel Pert –
http://nigelpert.wordpress.com –
La parade d’ouverture

La Semaine du Golfe c’est comme Roland Garros.
Tu vois mieux derrière ton écran qu’en réalité.
Sauf que personne ne t’a jamais sélectionné pour jouer sur le court central, tu n’es que spectateur.
Alors que les déventements et les tourbillons de la petite mer, tu peux les partager avec tous les acteurs de cet événement nautique unique.

Mise en Bouche 2019

LR-Ars en Ré – Au près gelatoire avec Christian Chalandre. 35 NDS, les Ilâtes passées. L’équipage bosse au rappel. Nathalie Lamy, Géraldine et Olivier.

A Géraldine qui s’inquiétait de la forte gite sur bâbord, nous répondîmes que cela allait être pareil sur le bord tribord. Mais que nous serions prioritaires. Pas certain de l’avoir convaincue.

Défi des Miships 2019

Vilain wordgame: défaille tes misfits. En peluche c’est faux: tout fut top. A commencer par l’équipage de Saba, étudiant(e)s à l’EM Lyon. Managers un jour, managers toujours!

Même en lofant…

Même en lofant habilement, Saba va se faire piquer le vent par Viola et, si Pen Duick vire, il va falloir du temps pour repartir.

Bref, bon départ à la ligne mais enfermé sur le tribord!

Achtung baignade!

Achtung! La baignade de l’équipage en pleine mer lorsqu’on n’a pas pied et que le bateau avance calmement sous pilote.

Malgré le bout’ qui traine, ce peut être dangereux en cas de survente qui accélère le bateau, à moins que l’un des baigneurs soit un pro du bare foot, rattrape le canote, se hisse à bord, débloque le pilote et revienne chercher ses potes. Situation rare.
1 – Embarquez un pro du bare foot.
Les bêtes nageuses qui guettent le happy baigneur. Il est important qu’un membre du groupe se sacrifie pour les autres et se fasse bouloter tandis que ses amis grimpent à bord.
2 – Embarquez un névrosé à tendance suicidaire.
Le dernier truc – là c’est l’horreur – c’est le bout’ soudain mou et la question – désormais inutile – qui a amarré le bout à bord?
3 – Embarquez un (re)bouteux pro.
4 – La suite demain, je plonge une tête!

Photo Thierry

Migration ou transhumance

Non, non, le sujet n’est pas l’actualité qui affuble les immigrants ( de leur pays vers un autre vu depuis le pays récepteur), les émigrants (de leur pays vers un autre inconnu cf. Mayflower, Titanic, …) et encore moins les migrants (néologisme désignant les massacrés de l’Histoire autant que les manipulations gouvernementales).
Lire la suite de cette entrée »

CrewCrewRouCrewCrew

Bientôt la première ligne de départ de la saison.
Bel équipage « c’est la façon de naviguer qui compte plus que le podium (même si) »
Comme je n’aurai pas le temps d’aller chercher le bib chez AD St Brieuc, je cherche un bib à emprunter ou à louer. Voilà, bisous

Cadeau dont je me lasse pas

 

Page 2 sur 20
1 2 3 4 20