Editothèque

DNF 2 times et fourmantes volies !

 
Gros coefs et tous petits airs à bord de Viken pour la régate des 2 tours (prémisses de présidentielles ?)
A bord de Viken, Cat Marunotre hôtesse clubouzik, Géraldinequi découvrit l’an dernier en montant vers Ars, que Saba penchait autant sur bâbord que sur tribord, Alain le boss de Viken qui laissa son mat dans la bufflade de cette même régate vers Ars & ma pomme.
Armée de pied en cap pour au moins le cap des Tempêtes, Cat avale un comprimé maudit qui lui valu de tester longuement la couchette tribord et de gagner son surnom de « Mercalm » en GB : « Quitsea » ! Ça c’est fait !
Les deux visuels dus respectivement à Catherine et Géraldine illustrent l’intensité de la régate où le courant l’emporta nettement sur le vent. On remarquera le balcon arrière de Viken qui bénéficie d’un « bimbo seat » extrêmement confortable.
Au départ de la R2 et des dérapages dans les 3 nœuds de courant poussant sans vent, les équipages durent subir les attaques piquantes de « fourmantes volies » qui non seulement laissent des traces mais de plus piquent toujours.
Pour finir, malgré l’efficacité vélique de son équipage, Viken dut laisser 2 bouées de parcours à leurs sillages et prévenir le comité de son abandon DNF, comme les règles et la tradition le veulent, même si les 2 peuvent se perdre.
On a eu chaud mais heureusement il a fait beau!

Préparation du champ opératoire.

Préparation du champ opératoire. Rapprochement vers le catway. Planning reporté. Ablation et transplantation jeudi et vendredi prochains.

27 août 2020

Bon et bien demain, grandes manœuvres pour débarquer le Beta marine de Saba. Sortie à la bome et aux palans. Va y avoir du sport, du gras et de la rouille. Ensuite, faudra remonter la bête sur la terre ferme et l’embarquer dans l’auto.

Après, on replace le modèle italien avec

Pascal

.

De profundis motori

De profundis motori betati kubota. Souvenirs augustes et chaleureux. L’équarisseur passe emporter tes 28 chevaux tantôt.

La valorisation de l’humour

Pour avoir très récemment navigué en rallye à relents de régate en baie de Ze Bol, à bord du yacht el Krakou aussi renommé sur les rives glaouches qu’en pays bigouden ou même dans les pertuis, j’ai dû me plier à remplir le cochon tirelire réservé aux mauvaises vannes quart de tour. Soi disant que mon humour qui fait se pisser dessus les foules parisiennes n’était pas agréé par le boss of Sloop Kraken.

J’ai donc vite fait imprimer des gros billets que j’ai enfourné dans la fente du pig. Et d’autres trucs sortis de mes poches dont un raton laveur de vitres.

Ah oui, la vanne historico récurrente était: quelle est la différence entre une clef à molette et un tuyau en caoutchouc?

Happy

Suis happy, je vais la chercher lundi!

Carénage

Une balade vers la Charente le 9 pour carénage à Port des Barques le 10 au matin et retour le même jour.

1 2 3 soleil!

Allez hop, on va bientôt repartir à la gite! Equipage au rappel bien centré, les pieds au-dessus de l’eau, les voiles tip top, entrées d’eau et sillage clean, barre bien calée et mer plate pour des runs pointus.

Des yachts sans tauds.

C’est beau
Des yachts
Sans tauds.
Good job d’amarrage desamarrage sous le cagnard du bassin des chats luthiers.
Saba à couple de Viken tout pimpant
Coïncidence. Les 2 voiliers ont été construits par le chantier Bertin. L’un à Alger, l’autre à Carqueiranne.

Hasselblad

Bon là, c’était dans les années machin dans le temps quoi d’avant à bord du Corsaire familial. Photo de Raymond B. qui photographiait tout avec son Hasselblad, merci à lui qui nous bluffait sur la plage en effectuant des élévations sur les bras et en marchant sur les mains.

Page 1 sur 22
1 2 3 22