Néologisme 2018: solidarniquer (se faire)

C’est un effort de solidarité entre les générations que l’on demande aux retraités. 
Du moins 60% d’entre eux dont la richesse peut être particulièrement théorique.

Histoire vraie – Après avoir été largement ponctionné par le RSI, la CIPAV, les TVA, les taxes sur tout, un artisan qui a beaucoup bossé sans trop d’horaires ni vacances, touche 1086 euros de retraite.
Et ne devrait donc pas être impacté par la solidarité obligatoire puisqu’il est en dessous du seuil.
Or, son épouse – grâce à Dieu !- a un bon job salarié et le revenu fiscal de référence du foyer est de 60 000 euros.
Ce qui impacte les revenus de son épouse qui devient hyper solidaire. Devrait être décorée!
Mais aussi la pension de l’artisan qui va passer sous les 1000 euros de retraite!

Son pote Gégé, après avoir bien profité des protections de l’Administration, perçoit 2032 euros de retraite et n’est pas impacté par la CSG. Comme il le dit: fonctionnaire oui, solidaire non!

Allez hop, rions tant que le rire n’est pas réprimé, taxé!