La mer cruelle. La guerre sur mer 39-41.

– Mon expérience de navigation, Commandant?
– Un joli catboat sur la Tamise.
– Et l’équipage?
– Elle était plutôt jolie.

C’est la seule évocation d’un yacht dans ce livre terrible qui raconte l’histoire terrible d’une corvette qui protège les convois à travers l’Atlantique truffée de sous marins ennemis.
Lockhart, qui parle, est passé du boulot de journaliste à celui de second de la corvette.

On entrevoit la logique guerrière implacable qui forme rapidement des embarqués efficaces pour en faire des marins sans sépulture.
Chairs à canons & chairs à poissons.
Noyades dans l’eau salée et mazoutée, …

1939 – 1941. Youpi! On a gagné? Seuls les survivants ont gagné, mais pas tous indemnes.

 

On se souvient, on respire et on fait tout pour stopper l’élan guerrier de l’humanité.

Et puis, hormis les quantités de marins disparus, il y a ceux qui, rentrant à la maison, découvrent que, pendant qu’ils combattaient, les leurs avaient été tués chez eux. La guerre frappe les soldats tout autant que les civils.

C’est ainsi que débute « Kenavo Chères amours » lorsque l’ennemi nazi abat les fiancées combattantes des soldats engagés sur le front.