La marraine des gilets de sauvetage

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les aviateurs américains furent équipés de gilets de sauvetage afin de leur permettre, lors d’une éjection dans l’eau, de surnager en attendant les secours. Le gilet se gonflant d’air comprimé le cas échéant, l’aviateur se retrouvait du coup avec un torse particulièrement volumineux.

 

A la même époque, les formes et la plastique d’une actrice hollywoodienne déchaine les passions : cheveux blonds, taille étroite, talons vertigineux et surtout poitrine opulente en font le sex symbol des années 40. Miss Mae West!

Alors, en hommage aux formes généreuses de l’actrice, les pilotes surnommèrent leur gilet de sauvetage « Mae West vest ». Une appellation toujours utilisée aujourd’hui et que l’on retrouve notamment chez les pilotes français. Et parfois dans la Marine.

Par bonheur, le gilet de sauvetage n’est pas exclusivement réservé aux militaires.