Liberté, Egalité, Fraternité + Solidarité obligatoire

800px-supplice_duDans cette période – que je juge – particulièrement rétrograde de gouvernances et de politiques archaïques & tellement annonciatrice de sombres lendemains qui déchantent, l’hyper activité sémantique – entre barbarismes et néologismes –  révèle un formatage erratique des pensées. Le mec qui inventa le politiquement correct devrait être canonisé historiquement et canonné physiquement, bienheureux et martyr.
La logorrhée d’enfumage ne date pas d’hier ! dit mon voisin pourtant moderniste.

De fait, les mots matraqués sont plus porteurs de valeur(s) que de sens. Ce qui me permet de laisser la parole à l’autochtone né à Sète comme Georges Brassens, Manitas de Plata,  Jean Vilar, … Monsieur Paul Valéry*:
Liberté, c’est un de ces détestables mots qui ont plus de valeur que de sens ; qui chantent plus qu’ils ne parlent, qui demandent plus qu’ils ne répondent.
Si cela vous sied, cliquez une fois !

maxresdefault_0Solidarité bien ordonnée
Deux « grandes » dames d’antan, que leur confesseur « punissait » d’avoir outrepassé les règles de la bienséance en folâtrant ardemment lors de bacchanales peu orthodoxes, voire impie (soit-il) prirent acte de la sentence punitive venue des tréfonds obscurément grillagés du confessionnal et s’arrangèrent simplement du fardeau catho par :
– Nous allons demander à nos gens de jeûner **
Si cela vous sied toujours, cliquez une seconde fois !

solidariteBasiquement, la solidarité s’applique à des personnes qui choisissent d’aider une autre personne et réciproquement. Plus ou moins spontanément, mais du moins volontairement. Et généralement dans un espace, un groupe visible identifiable soucieux de réciprocité : je te suis solidaire aujourd’hui en espérant que tu le seras pour moi au cas où ce serait mon tour d’avoir besoin d’aide.
La misère stimule les cordes vocales Cliquez une troisième fois !

r-3103697-1364932026-1890-jpeg… To everything, turn, turn, turn.
There is a season, turn, turn, turn.
And a time to every purpose under heaven.
A time to build up, a time to break down.
A time to dance, a time to mourn.
A time to cast away stones.
A time to gather stones together…. By Pete Seeger

Et puis la société, dans ses alternatives d’errances taxatrices, s’approprie les sentiments humains altruistes pragmatiques naturels pour les synthétiser en néologismes déviants ; qui, au lieu de laisser s’entretenir l’harmonie naturelle – les individus de bonne volonté existent, j’en ai rencontré – elle élève des murs de défiances entre celui qui fait pour avoir droit et celui qui a droit sans faire. Ruptures, jalousies et tout ce qui s’ensuit.

sadhuAlors, la solidarité est devenue institutionnelle, obligatoire, tarifée : contribution sociale de solidarité (+ ou – déductible), impôt sur la solidarité, tarification Solidarité Transport, … le solidaire naturel entre en solitude existentielle faute de pouvoir être libre d’une démarche désintéressée.

Il semble évident que le fait même de basculer dans la gouvernance institutionnelle – conquise ou votée – autorise à mépriser le slogan « liberté égalité fraternité » pour adopter le sens primaire de « charité bien ordonnée commence par soi-même » (Je prends donc je suis) dans l’ignorance aveugle du « connais-toi toi-même » comme étape incontournable de l’ouverture à autrui.

banquealimentaire-1Profitons de l’anonyme prétexte bienfaisant de Noël pour se faire un petit coup solidaire. La Banque Alimentaire, c’est encore ça.

clivus_capitolinus_2Cadeau aux avides prédateurs de la solidarité légiférée, un petit message chiant pour perturber leur superbe immortalité ponctuelle :

Memento mori (souviens-toi que tu es mortel).

 

 

 

 

*non! François Valéry, né à Oran  n’a pas de filiation reconnue avec Paul !
** Le Roy Ladurie – Saint Simon

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer