Demain, Après que son aube

Demain,
Après que son aube
Satinée
J’aurai ôté
A ma compagne
Pour nous kisser
Sans nous soucier
De la canicule,
Je partirai
Ouais.

Ta vie
La vie
N’est pas de la daube.

Le suppôt d’argent
Président
Et son amant


Faussent la donne
De l’individuelle liberté
Aprement gagnée.
Qu’ils s’enculent
Peu me chaut
Qu’ils nous idem, …
Non bonhomme !

Il est de lieues
Des campagnes
Des rivages
Pas si lointains
Où les tribus
Eternelles mêmes
S’armeront au matin
Pour le salutaire carnage.