Diviser pour peigner

A l’origine, l’expression « Diviser pour régner » provient du latin « Divide ut regnes » et du grec « Διαίρει καὶ βασίλευε ». La formule est attribuée à Philippe II de Macédoine, le Papounet d’Alexandre Le Grand. La formule fut reprise par Nicolas Machiavel qui est aussi à l’origine du machiavélisme.

Extrait du Prince du susdit: « [le Prince] est souvent obligé , pour maintenir l’État, d’agir contre l’humanité, contre la charité, contre la religion même. Il faut […] que tant qu’il le peut il ne s’écarte de la voie du bien, mais qu’au besoin il sache entrer dans celle du mal. » (Machivel, Le Prince, 1532).

Traduction: on doit (parfois) s’opposer aux valeurs et aux droits humains, pour garder le pouvoir et préserver la société et/ou le gouvernement. Surtout le second.

 

To day où la raison l’emporte sur le ballon (Zizou dixit je crois!), le paraître capillaire nécessite la raie au milieu ou bien sur le côté pour maintenir la chevelure de chaque côté du visage.

 

L’arrêt de bus n’est pas concerné.