La grande cornemuse, arme de guerre, interdite!

Depuis un siècle, les musiciens utilisent le Uilleann pipes, (de uille, coude en gaélique) connue depuis le 18é siècle sous le nom de union Pipes; sans doute parce qu’il s’agissait de l’union de la chanterelle (bourdon le plus aigu) et des régulateurs permettant des démarrages et des arrêts nets

Son ancêtre le Piob Mhor, la grande cornemuse de guerre, fut utilisé durant les batailles. Particulièrement lors de la Guerre de neuf ans en Irlande (1594-1603) et à la bataille de Fontenoy en 1745.

Cette cornemuse fut déclarée hors-la-loi lors du bannissement (lois de Brehon = lois des Juges)  qui amena la destruction de l’ordre gaélique.

Parce que leur loyauté et leur patriotisme représentaient une menace pour l’Angleterre d’Édouard III, sonneurs, ménestrels et conteurs ont été régulièrement emprisonnés pour troubles à l’ordre public ou rébellion, voire condamnés à la peine capitale.

L’interdiction fut édictée en 1367 dans les lois pénales des statuts de Kilkenny.  destinées « à ramener dans le droit chemin » les descendants des colons anglais installés en Irlande qui avaient assimilé la culture, les lois, les coutumes irlandaises et la langue et devenus Níos Gaelaí ná na Gaeil iad féin , plus Irlandais que les Irlandais eux-mêmes.

John Derricke écrivait en 1581:

Now goe the foes to wracke
The Kerne apace doe sweate
And baggepype then instead of Trompe
Doe lull the back retreate