Voilée ou violée

Désormais, vaut-il mieux être l’une que l’autre, je laisse le lecteur choisir. Suivant où tu places le « i » c’est contrainte quelque soit la place de l’enfer.

En fait non! Celles et ceux qui me connaissent savent que je ne m’insurge pas contre un engagement volontaire ou une appartenance individuelle. L’individu est plus ou moins libre de faire ce qu’il veut ou peut dans son milieu. Le voile par exemple.

Par contre, porter atteinte physiquement ET psychiquement à une personne par le viol, là j’ai du mal à admettre les tergiversations incroyables des législateurs.

Violée voilée est-il moins grave que voilée violée ou violée sans voile ou voilée sans viol? Fous-toi de ma gueule.

Ce monde de petits marquis homosexuels pleins d’arrogance me rappelle qu’autrefois un punissait le violeur en lui collant une barre à mine rougie au feu dans le fondement.

Aujourd’hui, on fait du violeur un ministre protégé, isn’t it Gerald? Quel prénom nul, cela pouvant expliquer cela.