De Goëlo à Trégor, Saba retourne au boulot.

DSC00669 - CopieDe la faculté, de la possibilité de se passionner pour un morceau de bois bien galbé, fruit des cogitations d’un architecte et du métier d’un charpentier, de l’évidence d’y laisser beaucoup de soi-même, du moins la partie raisonnable, de la rassurance du partage humain admis hors du temps, hors du quotidien, d’y inventer des amitiés et des légendes, du relationnel avec des savoir-faire inaccessibles dans des univers de mers – Douarnenez, île aux Moines , Paimpol, … – où tu souhaiterais avoir un bateau à confier à chacun pour le plaisir d’écouter le pourquoi comme le comment, d’explorer tes poches à géométrie sonnante et trébuchante variable , … (le prof: pas très clair, mais sincère, note entre 1 & 19)

Et un beau matin, larguer devant derrière, non sans avoir armé, avitaillé, tous ces trucs que tu ne sais pas faire sur terre.

PhArchives0273335118858yacht_butler

Légende des photos: Avitaillement (partie), chargement & personnel de bord

Bon, là, en l’occurrence, ça va être un vendredi le départ !
Et là, en Breizh Izel, embarquer un vendredi, on prédit la cata! Jésus, Marie, Joseph, qu’en est-il ? Il en est qu’autrefois, le jeudi était jour de paie et que le gars matelot allait au cabaret faire le sot et avaler le seau au point de ne plus au matin faire le beau ; et n’était guère frais au premières heures du vendredi pour partir, au risque de trébucher dans l’eau, faire le plongeur en sabots. Donc, on ne boira rien de trop. Kenavo.

31Vents secteur Est annoncés!

Les commentaires sont fermés.