YCC vs. AYC ???

Lorsque les belles histoires deviennent des légendes,
les romancer est utile pour qu’elles perdurent;
lorsque les biloubelles histoires sont d’actualité,
la subjectivité narrative est utile principalement au narrateur.
(cf.storytelling)

 ollu

Malheureusement cet article n’est plus publié

Commentaire immédiat de FoS, sceptique, en ligne sur le site du cyc, tout en bas de l’article

« Très bel article et Jean Jacques aussi est très beau.
L’AYC est effectivement un bon concept et une organisation très utile pour les régates classiques au large. J’ai le souvenir d’un diner parisien au Bistrot Paul Bert où le fraichement (cf. peinture fraîche) élu Président de l’AYC avait juste omis au cours de notre intense discussion classique amicale de nous informer de la création du yacht club douarneniste deux mois plus tôt – j’ai une mémoire terrible des hommes et des faits – Jean Jacques est (aussi) administrateur du YCC et c’est là que je veux en venir bien sûr.
Lors de la Brest Classic Week, un autre armateur fondateur du YCC oubliait lui aussi dans une interview l’existence d’un yacht club qui compte près de 400 membres, a créé la Jauge Classique Handicap (utilisée pour les régates de l’AYC), jaugé gratuitement près de 300 yachts, organisateur du CCMA, partenaire de l’AFYT, s’appuyant sur un Musée Maritime, possédant un superbe club house (welcome), …

A titre tout à fait personnel, je ne parviens pas à comprendre comment sur ce « marché » limité guidé par la passion, on puisse cultiver les vendettas de clochers alors que nous oeuvrons tous pour le même objectif: se faire plaisir et faire plaisir. J’évoquais « ma mémoire terrible, … », je pense qu’un virus traine à l’Alzheimer Yacht Club. »

Une réponse à to “YCC vs. AYC ???”

  • philof:

    Pas vraiment VS amigo, plutôt des sujets d’ego, de lauriers, de régionalisme (il y a vraisemblablement plus d’adhérents du YCC dont le siège est rochelais qui entendent le breton que de membres de l’AYC qui savent qu’une langue charentaise existe) et souvent ne pas s’entendre parce qu’on ne comprend pas l’idiotisme (la religion, les coutumes, etc…) génère des guerres de principe. C’est Yom Kippour today.