Pas de Bénodet pour Saba…

Renoncement…

Notre petite régate à 2
sur le titre « Little Deuce Coupe », Beach Boys – 1963 –

Décidément, la météo fait tout son possible pour nous disqualifier avant le départ : 20/25N en plein dans l’pif pour monter depuis Le Crouesty, en 12h, c’en était trop pour nos 2 compères…

« Si c’est un coup de toi, cher concurrent, le coup est bien bas… » pensèrent-ils tout haut…

Mais sachons faire contre mauvaise fortune bon coeur…

Et ce convoyage là ne fut ni voyage, ni dîner… de Cons ! Nos 2 convoyeurs, n’étant pas non plus des voyeurs c…s, s’en mirent plein les mirettes…

10dsc00282 10eric

nos deux compères, pères il est vrai…

Tout shuss

Preuve en est ce petit extrait vidéo amateur saisi sur l’instant, intitulé  Notre petite régate à 2, en hommage aux Beach boys qui, déjà, avaient tout compris…

Donc, 20/25N dans le nez se transformèrent en dans le dos, et 60 nm de galère devinrent 40 nm de plaisance. Noirmoutier fut ralliée en 6h carburant et amarrage compris.

La taquetiquetique du poltron miné *(Ltd)

Il faut être en effet bien couard, mais courageux et déterminé, surtout pervers, cette taquetiquetique ne fonctionnant qu’en dehors des heures d’ouverture. On l’appelle aujourd’hui, technologie aidant, le coup du luxmètre. Elle fut encore une fois couronnée de succès, mais nous n’en dirons pas plus…

Petit matin tranquille au son du diesel fumotant puis belle descente à spi sans bâtons, musclée avec les thermiques, à  travers la vallée d’Olonne…Bon sang ne saurait mentir, nous cherchons à avaler tous ces adversaires d’un jour, paisibles plaisanciers et retraités bienheureux. Sauf un, qui nous tint la grappe longtemps, mais craqua avant la ligne, les petites Barges. Bon, y’a bien une espèce de kraken rouge tout neuf, tout bout dehors, qui nous avala tout cru. Complétement barge!

Belle arrivée 70 nm plus loin et 13 h plus tard ménage compris, au coeur des remparts de St Martin, là où il n’y a ni eau ni électricité, ni éclairage.

Corne d’abondance s’ensuivit, nous croulâmes sous les moules marinières à pas cher, et notre soif de savoir fut vite récompensée : le hasard de la vie mit à notre table petit vin joyeux, et en voisinage, l’héritier des fûts de Ré, vigneron coopérant mais pas vinifieur, et sa future.

Dès potron-minet* donc, Saba commençant à connaître le chemin, nous le laissâmes nous ramener tranquillement au bassin du Musée.

Bientôt de nouvelles aventure, la remontée pour les « Voiles de Légende » de la Baule…

Un grand merci à Martine qui nous permit de rentrer chez nous…

No enjoyed Bénodet for charming Saba
Heavy wind in ze nose (25 knots +) from Le Crouesty to Odet river, so the 2 guys decided to way back to LR mainly for the quietness of the Belle Plaisance crews & yachts. When Saba is away, other yachts can play!
So, run over 8 knots average to Noirmoutier before an early departure for 6 hours under pilot and engine followed by 7 spinnaker hours and a mooring along the external pontoon of St Martin where the 2 meters deep announced look less.
Back to the Museum before new adventures. Thank’s a lot, Martine…

(trad : philof, merci à lui…)

 

Enregistrer

Enregistrer

2 réponses à to “Pas de Bénodet pour Saba…”

  • philof:

    hé bé, ben dis donc, ça alors, m’enfin! Bien bien. Sors d’une sorte de péniche parisienne pour raison de soutien de notre amie Olivia qui part traverser la tlantique à la rame sur son canot rose « comme un poisson » cf lien sur ce blogsite; la susdite péniche surnommée le cercle de l’amer compte tenu de la désinvolture agressive des barmen serveurs de drinks. Bien bel endroit.

  • Jumping in my eyes! The Beach Boys song is from 1963 & Saba from 1964, i think that this comment look very important for the walk of our earth. Don’t u think?