La semaine du Golfe 2011

The Golf  Week on board Saba

11dsc01072

Première révélation : la smaïn de la golf ne dure que 4 jours mais on va pas balancer d’emblée !

The Golf  Week is just a 4 days one! Welcome in France of RTT!

Après une remontée vent debout réalisée par les 3 stakhanovistes du vent dans le pif entre La Rochelle et El Crouesty, à savoir, Jean Michel, Jean Louis et François (ex futur équipier de Sinbad) qui apprirent qu’en cas d’humide crachin tenace, le dedans et le dehors de Saba c’est du kif, Saba donc s’amarra au port de la presqu’ile de Rhuys, tout un style.

After a hard ride to the wind between Ze Rochelle and Ze Crouesty by the 3 engine stakhanovists which discovered the Saba slogan: “Rain outside, rain inside”

Tandis que JL & JM reprenaient benoîtement bus et train pour regagner leurs pénates charentaises, François mettait à sécher ce qui pouvait l’être encore. Non sans être invité par les compatissants compères de Marguerite, Raan, etc.… puis descendit de son taxi Roxana, la madame de François. Alléluia ! Suivie au matin de Laurent. Manquaient plus que le boss et Madame, scotchés du côté de Vitré.

After the train back home of the two jolly older sailors, François cleaned Saba awaiting his cute little Rumanian chicken followed by Laurent in the morning. And after a hard crowdy car trip by her & him (Boss and Madame)

Donc régates du jeudi out mais quand même un bel et bon dîner offert à l’ile aux Moines (foutus moines !) avec la rencontre de Monsieur Rodolphe dit le plus grand équipier d’Acteïa du monde. Du monde un peu refait/défait au San Francisco. Dodo où Laurent changea d’un Maïca plein de filles pour Saba, on ne sait pourquoi.

No regattas on Thursday but very good dinner at Monks Island where we have had the deep happiness to meet the tallest sailor of the Maïca’s world.

11dsc01041

Régates du vendredi : le matin avec un déjeuner accroché à la poupe de Nérée (flemme d’ancrer) avant de rerégater vers le Golfe. Non sans éviter les centaines de yoles, Guépards, … qui croisèrent notre route de … collision meurtrière. Que fit la police? Que dalle. Puis ce fut El Bono et son accueillant capitaine qui se coltine des valises de non-dits.

Regattas in the morning, anchoring close to the beach for lunch (in fact, Saba just gave a line to the Nérée, sweet Nérée stern) and regatta in the evening back to the Golf trying to sink or not hundreds of little boats crossing our race roads. A special personal kiss to the Bono port captain.

Régate unique le lendemain samedi : re Néré cordon ombilical. Et puis la Grand Parade.

Commentaires : « La mer n’est pas une poubelle ». Les pêcheurs et les ostréiculteurs le firent savoir en manifestant lors de la Grande Parade du samedi pour dénoncer la dégradation de la qualité des eaux dans le Golfe.

Et puis la remarque d’un marin habitué des grands rendez-vous nautiques.

11dsc01090« Imaginez le flot d’une marée de 83 pénétrant dans le golfe à 3 nœuds. Maelstroms liquides où les bateaux – participants et curieux, combien étaient-ils ? Au moins 3000 ! – sans vitesse tournent sur eux-mêmes, bords sur bords contre le vent de face dans les vagues désordonnées de courants et de sillages. L’entrée du golfe est déjà impressionnante en temps ordinaire. Mais là, il faut avouer que l’adrénaline montait sur tous les bateaux. Comment ne pas percuter un plus gros que soi ou renverser voire écraser un plus petit que soi ? Avec le constat plutôt surprenant que plus petit était le canote, moins les équipiers portaient des gilets de sauvetage. En 2009, les embarcations de sécurité étaient aussi efficaces qu’omniprésentes ; cette année, elles furent quasi absentes »

Que serait devenue la belle fête si un accident était survenu ?

I will not translate those bloody words only dedicated to French for their own autocritic. Because everything is good in France except the common bloody bad will.

11foule

Vannes le soir avec ses encombrements d’écluses et les paroles peu nautiques d’habitués à l’ambiance des parkings de supermarchés. Retrouvailles avec Babar & Pierre. Et dîner de grand chef à bord de Nérée ou Greg opérait avec ses casseroles Rolls Royce. Merci Jérôme.

Vannes at nite. Everything goes well.

Le lendemain, Saba est reparti sans le boss ni Madame, confié à Jérôme de Bryell, à son charmant et efficace nouvel équipage et d’autres passagers (Lionel) en regagnance crouestienne.

In the morning, Saba sailed back to Le Crouesty. End of the show.

 

Couverture+dosCM232A lire le Chasse Marée nouvelle formule.

Il contient un bel article sur Sinbad certes mais itou la genèse du YCC. Et comme c’est moi qui l’ai rédigé, vous pouvez y aller.

2 réponses à to “La semaine du Golfe 2011”

  • yop la ho, et une bouteille de rhum !

    mon écran d’ordi ondule, s’étire, se penche
    je verse des larmes amères à l’amer et au mât
    mon bureau est salé, mon coeur a dessalé
    j’enfourne, je pique du nez, ô navire, ô saba
    Reine des mers, je chavire, j’embarque, je me barre !

  • Payen Philippe:

    Belle envolée rimée
    Qui, poussée par les alizés,
    Ira résonner j’en suis persuadé
    Jusqu’aux rives de la Rivière Salée
    Où les hérons cendrés
    Et les cormorans gavés
    Epient le fretin égaré
    Avant de se l’engouffrer