Saba back to water

Coup de fil avec Benoit : Saba sèche, beaucoup, sous le beau bâtiment Rosengart. Faudrait la remettre à l’eau au plus tôt. Plannings boulot estivités en remplissage full. Ok, je blablate asap. Ce qui vaut une rencontre improbable avec un ami de longue date du père de Pierre et donc beau père de Chloé. J’aime bien BlaBlaCar spécialement pour les belles discussions imprévues.

Donc. Benoit a déjà passé 2 couches sur le contreplaqué du roof. Reste les 4 rectangles pour poser les Velux®. Je rigole mais ce fut la réponse donnée aux badauds curieux. Que nenni, c’est l’antifouling pour ne pas déraper.

Remplissage de la coque jusqu’au haut des varangues métalliques. Ça pisse et jet d’eau de partout ! Avant de se calmer petit à petit. L’acajou gonfle lentement. Mise à l’eau prévue vendredi.

Nicolas le grutier annonce qu’il peut effectuer la mise à l’eau jeudi PM. Oups. Dernier tour de vernis. Et c’est parti ! Les sangles enrobées d’un film plastique libèrent le ber. Et roule ma poule.

Jean François de Lézard est arrivé just in time. Pour les photos.

Procession du type troménie à pas lents pour amener la bête à l’eau. Il fait beau, très beau.

Outre la pompe de cale du bord, l’incontournable Benoit avait installé une pompe gros débit : 14 675 litres/heure ! De quoi assurer. Mais là fallut. Pas très longtemps mais intense. Entre filets et torrents dans les fonds !

Au soir, la pompe du bord étalait parfaitement, l’autre restait en place au cas où.

Photo depuis le quai de Plérin. Blanc, gris & vernis trop jolis. Flottaison savamment recalculée replacée pour l’esthétique.

Le lendemain, tout va bien. La pompe est de moins en moins sollicitée.

Beatrice et Sophie sont arrivées de Paris & Normandie.

RRangement du chantier, numérotage et transport du ber. Béatrice gratte patiemment les hublots.

Un épisode de démarrage moteur agaçant. Mais pourquoi Benoit appuyer sur l’étouffoir ? Une heure et demie à démonter ce qui n’avait pas à l’être ! Le Beta ronronne comme d’hab’ dans son équilibre d’entretien rare.

Ménage nettoyage intérieur. Remontage des winchs et taquets (il en manque un !), du guindeau, etc… Du travail efficace et rapide. Exploitations des compétences dans la bonne humeur.

Encore du travail, mais de celui permet de se dire que, bientôt, Saba ira sur l’eau.

Merci Béatrice, Sophie et Benoit.

Merci à Nicolas et Laurent pour le grutage attentionné.

Merci à Ronan et à ses apprentis.

Merci à Marc Nicolas le charpentier.

Merci à Jean François pour les photos.

Merci à Jean Paul pour le coup de main, le scotch à son bord et particulièrement le Islay Malt (ex nom de Saba!)

Coup de pompe pour ma pomme.

Les commentaires sont fermés.