Non au vieux gréement !

Fais pô tes nerfs, calmos! Je parle du néologisme rapidement traduit et qui n’évoque – oui miss & mister – que les globalement voiliers de travail aurique. C’est-à-dire à corne, ok mon lapin ? La corne n’ayant à voir avec le diable fourchu ni non plus l’excroissance liée au dérapage conjugal, mais avec l’espar (corne ou pic) qui tend la voile.

Pour préciser dans le détartrage détaillé : la voile au tiers ne concerne pas les parties à trois (ni à Troyes dans l’Aube) et la livarde n’est pas le surnom d’une copine chinoise à peau blanche (tu traduis gringo ?)

Le vieux gréement est devenu donc le terme générique pour tout ce qui surnage vieux. Généralisons donc : vieux gréement c’est globalement bateau de travail à voilure aurique. Du lourd, du costaud, élégant & pro. Comme ici Unity of Lynn.

 

Sinon, même corné, c’est du yacht. Classique mais yacht. Ici Saba & Germaine.

Voilà !

Lire page 150 la rubrique dédiée.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les commentaires sont fermés.