Hommage respectueux aux marins en avarie dans le grand sud

Nous sommes tous réellement peinés d’apprendre les avaries & abandons des marins du Vendée Globe. Ils démontrent s’il le fallait que le mental du marin est toujours supérieur aux qualités extrêmes de leurs navires. C’est l’homme qui imagine les bateaux, les construit et les pousse dans leurs limites. Chapeaux bas !

sipa_ap21034084_000003mort-de-patrick-mcnee-alias-john-steedsupercopter21

moby_dick_final_chaseLe capitaine Achab et son Péquod comme les navires d’antan se frottaient aux cachalots et autres gros cétacés. Aujourd’hui, les cétacés sont pourchassés et exterminés pour faire place aux poubelles océaniques. Nom de code : OFNI. Objet Flottant Non Identifié. Qui cassent les grands voiliers volants.

Les OFNI nous guettent

Mais du côté de chez nous aussi, sur nos côtes mêmes, ça se bouscule dans le flottage sournois entre deux vagues. Troncs, planches, conteneurs, arbres, filets, …

Saba aura connu deux fois ce type d’avarie. Deux fois en traversant l’estuaire de la Loire.

dsc01143La première en 2007 au retour des Voiles de Légende du YCLB. Descente de nuit vers La Rochelle. 2 heures du matin, gité sur bâbord, tranquille. Oups ! les planchers flottent malgré la pompe de cale automatique ! ça vient de l’avant. Déménagement de la cabine vers l’arrière. Ouverture des équipets. L’eau entre comme chez elle entre deux bordés.

– Comme nous allons être au portant ensuite, ça rentrera moins. Mais on fait un pansement quand même.

Pas très joli mais efficace : Sika & papier toilettes sous une planchette étayée par une pince étau. L’eau suintait à peine. Arrivée à La Rochelle sous spi au matin. Le colmatage ne laissait plus rien passer !

dsc01137La cause ?

– Il y eut peut-être un coup plus sourd que celui des vagues au passage du phare du Pilier ?

La seconde s’est déroulée en 2012. Rapport de mer.

Départ le dimanche 1er juillet, 4 h du matin, des Minimes pour un convoyage vers Brest à 3 :  Jean Michel, Éric & I.

A la sortie du port, le changement du balisage et d’accès généré par les travaux du port – dont une balise verte opérationnelle et l’autre éteinte-  fut un casse-tête pour se repérer. Puis remontée contre le vent vers Port Joinville. La mer étant plus formée que le vent (NW F 3) et le convoyage fastidieux, il est décidé de faire étape aux Sables d’Olonne. (Arrivée 16h30)

295293_275551799226752_185457313_ndefi-bar-2012_16-border

Lundi 2 juillet – 6h du matin- départ pour Port Louis. Passage des Petites Barges à 6h45 et cap direct avec vent SW F4 sous GV et GSE. Vitesse 7/8 nœuds, pluie permanente et visibilité faible.

Traversée de l’estuaire de la Loire, le vent rafale à F6. 1 ris dans la GV et foc enroulé 4 tours (allure vent travers) – vitesse fond 7/8 nds.

Vers 14h30, à 21 MN de Kerdonis (47°04 N – 2°42W), Saba est soudain stoppée sur sa route au point qu’un équipier à l’intérieur est projeté au sol ; la barre, violemment déportée par une très forte pression échappe au barreur pour s’appuyer, se coincer, sur l’hiloire de cockpit tribord. Craquement perceptible. Puis Saba reprend sa route. La barre est totalement désaxée et sur cette amure, doit être maintenue contre l’hiloire bâbord pour que le safran soit dans l’axe.

Décision est prise d’abattre vers Le Crouesty (30MN) afin de bénéficier d’un vent plus portant qui sollicite moins la barre. La GV est totalement affalée et rabantée, seul le foc est conservé. Vitesse 7/8 nds. Arrivée au Crouesty vers 20h30. Amarrage. Tentative infructueuse d’intervenir sur la barre qui conserve son angle décalé (environ 30°)

Mardi 3 juillet – 10h du matin – départ pour Port Louis – l’un des équipiers (JMB)  parti, – nous sommes 2 à bord – Vent SSW F3, mer formée. GV 1 ris et GSE 4 tours pour tirer un bord vers Houat puis virer pour passer Quiberon et remonter vers Port Louis.

defi-bar-2012_3-borderSaba progresse tribord amure, bien équilibré et remonte les autres voiliers. Soudain, le foc et l’enrouleur partent violemment se placer sous le vent de la GV au niveau des haubans bâbord.

Par chance, le bas étai retient le mat dont la tête rappelle violemment. La drisse de spi est étarquée sur le guindeau afin d’assurer le mat. GV bordée, Saba capeye. L’enrouleur et le GSE enroulé battent violemment. Après avoir ôté les écoutes, il est décidé de dérouler et de descendre le GSE afin de pouvoir amarrer l’enrouleur. Compte tenu des vagues, le travail est ardu (rappels violents : bleus et contusions), le GSE descend petit à petit libéré de ses manilles. Lorsque nous parvenons aux derniers centimètres de la sortie de la ralingue, une vague plus haute coiffe l’avant de Saba et emporte la majeure partie du GSE à l’eau. Nous tentons de le récupérer mais, rempli d’eau, il chalute lourdement. Une seconde vague nous l’arrache des mains et il s’enfonce dans les vagues.

Affalage de la GV, moteur démarré, SABA reprend la route du Crouesty. Avant de se dérouter vers La Trinité pour être pris en charge par Stéphane, spécialiste du Maïca. Saba y parvient à 19h et il est convenu avec les services de manutention de sortir le bateau de l’eau le lendemain.

1-cadene-etaiMercredi 411-desaxe-safran-barre juillet. 12h – sortie d’eau et pose en hauteur sur tréteaux sous sangles afin de démonter le safran et dégager l’axe. A 14h, Saba est calée sur ber, safran déposé.

Premiers constats : – L’axe inox du safran est tordu – la cadène d’étai est cassée à ras pont – un chandelier bâbord est arraché – avant de la quille très marqué – jointure quille pont – fissure à l’étambot Sous toutes réserves concernant l’enrouleur et le mat. François Xavier Bailey fit son rapport d’expert constatant les avaries sur un bateau sain.

Quel objet lourd a pu stopper ainsi Saba ? Au point de tordre l’axe inox du safran. Puis, sans doute par conséquence, briser la cadène d’étai. 7 tonnes lancées au travers dans la brise à 7/8 nds et stoppées net, l’effet sur les œuvres vives est évident comme le coup de fouet du mat.

11012348_10153169112979111_1100454781421553477_n

Ah oui! Saba est à vendre! MP ou 06 07 294 560 & comycc@free.fr

Photos: Odile Boyé Carré – Alain Milbéo – stock – perso

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les commentaires sont fermés.