Tous les médias

La Marine de et par Georges Brassens

Saba part pour le grand nord…

… and Jesus was a sailor

Jesus was a sailor

And Suzanne hold the mirror

Judy Collins & Leonard Cohen

No comment, just listening (before sleeping)

…………And Jesus was a sailor

When he walked upon the water

And he spent a long time watching

From his lonely wooden tower

And when he knew for certain

Only drowning men could see him

He said « All men will be sailors then

Until the sea shall free them »

But he himself was broken

Long before the sky would open

Forsaken, almost human

He sank beneath your wisdom like a stone

And you want to travel with him

And you want to travel blind

And you think maybe you’ll trust him

For he’s touched your perfect body with his mind…

 

 

 

Sloop John B, a good version

Le groupe,  » les brouilleurs d’écoutes «  a accepté que je me joigne à eux pour ce Sloop John B lors de la soirée de clôture de la Plymouth-La Rochelle Revival 2012.

Thanks to the band which accepted my voice among them.

Sloop John B est à l’origine une chanson populaire traditionnelle des Caraïbes. Le John B. était un sloop dont l’équipage avait la réputation de devenir particulièrement joyeux quand il rentrait au port. Le bateau a été coulé à Eleuthera, aux Bahamas, vers 1900. Le standard est devenu célèbre avec les Beach Boys en 1966.

Sloop John B is a popular caribean song. The famous sloop embarked a joyful crew mainly when they returned to port. The boat sank in Eleuthera, Bahamas, around 1900. And the song became the well known worldwide standard with the Beach Boys in 1966.

English crews of Mabel, Cariacou & others classic yachts used to call me « John B » (my pleasure)

 

 

These Boots Are Made for Walkin’

Les bottes de Nancy ne sont pas des bottes de mer
mais la chanson a tenu les hit parades en 1966,
lorsque nos canotes classiques étaient encore jeunots…

Esprit corinthien ou presque ?

Et ça ressemblerait pas un peu à ça ???

Lire la suite de cette entrée »

YCC vs. AYC ???

Lorsque les belles histoires deviennent des légendes,
les romancer est utile pour qu’elles perdurent;
lorsque les biloubelles histoires sont d’actualité,
la subjectivité narrative est utile principalement au narrateur.
(cf.storytelling)

 ollu Lire la suite de cette entrée »

La mémoire et la mer

 de Monsieur Léo Ferré par Mister Bernard Lavilliers

… Un bateau, ça dépend comment
On l’arrime au port de justesse …

Edito Septembre 2011

Quitter Bizerte pour naviguer vers le Far Ouest

Leaving Bizert & sailing to Far West

Embouchure du Port de Pêche de BizerteEl  fishing puerto de Bizerte, 7 AM (about)

Lorsque l’on passe un moment – il suffit de quelques heures estivales – à naviguer sur un voilier dans la tentative groupusculaire d’obtenir le meilleur de soi, de l’équipage et du bateau, on pourra aboutir très vite à l’autonomie sublime tribale, à la rescousse hymnique, à la main pour soi, l’autre pour le bateau et la 3ème pour le copain. Ou la copine of course.

Le détachement éprouvé envers l’humanité environnante transforme la tribu nautique autarcique en club VIP dont sont exclus les Autres : toutes et tous. Simplement parce qu’ils ne sont pas là à partager les émotions, les sensations, les tribulations et les injonctions du skipper chéri ; lui-même s’il n’est pas de la race des sots d’eau barbotant dans la suffisance marine et suffisamment altruiste et cool dans ses bottes pour savourer la plénitude d’être compris avant même de percevoir l’anicroche bancale, d’élaborer la remarque  amère et d’émettre un avis défavorable. Seuls au monde tous ensemble.

When you sail even for a while on board a sailing boat, you will discover that your crew is a tribe. A tribe contemplating its own feelings just to forget the other parts of earthly civilization. Alone together, guys.

 

Bizerte - Avenue de FranceLorsque la Tunisie était sous protectorat français

Cela fit que nos amis durables ancrés aux quais graisseux peuplés des hyènes hérissées de Bizerte  chassées par les chacals, n’éprouvèrent aucun désir de croiser, rencontrer, connaitre le bizertin accoudé au parapet garde-foutraque du pont mobile surplombant le canal qui relie la mer mé-mé-méditerranée au lac dit de Bizerte et menant directement à Carthage, ville qui devait être détruite* pour devenir la banlieue chic de Tunis.
* »Cartago delenda est », Cato dixit. Caton, affirme-t-on, ponctuait ainsi ses harangues au Sénat romain. Sans doute comptait-il parmi ses proches des promoteurs immobiliers?

Quoiqu’il en soit, Carthage la phénicienne fut brulée à l’issue de la 3ème guerre punique (156 av. JC). Mais les dieux protéiformes de Rome ont laissé la place aux divergences monothéiques immobilières : cathédrale et mosquée aux flèches pointées vers le ciel divin.

From antique Cartago – now a super chic suburb of Tunis – fired 156 b.JC, to nowadays, you can just discover still alive ruins of 2 monotheist buildings: a Christian cathedral and a Muslim mosque.

Façade sud AbidineLa Mosquée El Abidine Carthage,TunisiaLa cathédrale Saint-Louis (cessation d’activité)

 

Winslow Homer

Winslow Homer - Key West, Hanging the anchor

Revenons à notre esquif baladeur au nom évocateur de « No Nem » surnommé par les GI’s nostalgiques « Imperial Pet ». Ils le déhalèrent dans les chaleurs suffocantes des nappes d’huile et de mazout irisé, franchirent les jetées sans les ramasser et pointèrent l’étrave grillée vers l’occident où les grandes plaines parcourues d’immenses frissons country & western attisaient leurs désirs d’inconnues, etc.…

– Il va falloir longer les côtes barbaresques jusqu’au détroit étroit de Gibraltar, sons, prononça sentencieusement le capitaine Achab de sa voix chevrotante.

– Sa foutue voix de chèvre mourante anéantit la  justesse de ses propos, dit Nono le cajun du bayou en cassant   expérimentalement une noix de cajou entre son unique vieux genou de grigou et l’écubier maculé.

– Quel balthasar, Elisabeth, lança une voix pâteuse depuis l’ombre du dais miteux où cafards et mites se dandinaient l’escarpolette. J’ai rêvé d’une Elisabeth que j’ai bien connue à la cour du royaume à la rose, on la disait comme tant d’autres avant et depuis, l’Elisabeth que monta sans doute le vieux grigou.

– Babylone, tu déconnes, pataugea Bibendum avant d’appuyer sur le bouton magique.

– Never call me Babylone, Bibendum, my name (nem ?) is Bond, James Bond, … comme pour empêcher les baignoires de se vider (à suivre). So, go back to our tiny boat leaving Bizert. Her name is “ No Nem” as “Imperial Paté Never” & I apologize. Really. She will sail to the American C&W countries after passing the Gibraltar passage.

Penelope Cruz* Pénélope, la Cruz del Sud

fillons** La Pénélope galloise et Mr dans « Champagne à Matignon, gwin ru chez les Bretons »

Ulysse dit le rusé faisait ramer son équipage de vieux marins brisés vers Ithaque où l’attendait sa Pénélope filante. Comme la Cruz du sud*. Ou bien comme celle venue de Galles** que François Charles Amand Fillon, le fils de mon fillon, petit fillon fuyons, épousa en justes noces. Car les injustes noces ne couraient pas les ruelles par chez lui et que compte tenu du prix de location du frac, te goure pas d’épousée ou sinon ton père va s’étrangler en engloutissant la lourde facture.

Le nom grec de Pénélope : πηνέλοψ / pênélops désigne une espèce d’oie sauvage. Une appellation courante en ces temps révolus d’avant la parité, chère Maïté, où l’on baptisait les femmes de noms d’oiseau.

– Mais la morue n’est un oiseau !

– A l’aube du monde tous les êtres vivants nageaient et volaient; tu ne le sais ?

– Oh oui, maitre du tohu-bohu, car la terre n’était qu’océans tumultueux aux vagues écumantes sur des abysses impassibles.

Jump to the west & try Haggis in Bizerte

 

SPECIAL HAGGIS OU LA PANSE DE BREBIS FARCIE SANS PEINE

ALL THAT YOU EVER WANT TO KNOW ABOUT HAGGIS
AND YOU WERE AFRAID TO ASK.

This is an authentic recipe from Scotland and the ingredients and methods of cooking may be unfamiliar but we hope you enjoy the results. Let the joke goes on, babes!

Ingredients:
– 1 sheep’s stomach or ox secum, cleaned and thoroughly, scalded, turned inside out and soaked overnight in cold salted water
– heart and lungs of one lamb
– 450g/1lb beef or lamb trimmings, fat and lean,

– 2 onions, finely chopped, 225g/8oz oatmeal,
– 1 tbsp salt, 1 tsp ground black pepper, 1 tsp ground dried coriander, 1 tsp mace, 1 tsp nutmeg
– water, enough to cook the haggis, stock from lungs and trimmings.

OK?

Preparation method :
Wash the lungs, heart and liver (if using).
Place in large pan of cold water with the meat trimmings and bring to the boil.
Cook for about 2 hours. When cooked, strain off the stock and set the stock aside.
Mince the lungs, heart and trimmings. Put the minced mixture in a bowl and add the finely chopped onions, oatmeal and seasoning.
Mix well and add enough stock to moisten the mixture. It should have a soft crumbly consistency.
Spoon the mixture into the sheep’s stomach, so it’s just over half full. Sew up the stomach with strong thread and prick a couple of times so it doesn’t explode while cooking.
Put the haggis in a pan of boiling water (enough to cover it) and cook for 3 hours without a lid.
Keep adding more water to keep it covered.
To serve, cut open the haggis and spoon out the filling. Serve with neeps (mashed swede or turnip) and tatties (mashed potatoes). Drink Scotch.

Recette française du Haggis écossais

Ingrédients:
Une panse de brebis – c’est la pressure de mouton c’est à dire l’ensemble compose du cœur, du foie et des poumons – 250 gr de rognons de moutons, sel et poivre, 3 oignons, 500 gr de farine d’avoine grosse mouture.

Laver soigneusement la panse de brebis, la retourner comme un gant et gratter proprement l’intérieur.
Laisser tremper toute une nuit dans de l’eau salée. Laver la fressure et le gras, plonger dans de l’eau bouillante salée et laisser cuire à petit feu pendant 2 heures. Retirer de l’eau, enlever les cartilages et la trachée-artère puis hacher le tout au couteau ou bien hacher au hachoir.

Eplucher les oignons, les faire blanchir dans de l’eau bouillante et les passer aussi au hachoir.
Réserver l’eau de cuisson dans une poêle, faire griller lentement la farine d’avoine jusqu’à ce qu’elle soit bien croustillante. La mélanger avec les autres ingrédients, ajouter un peu de l’eau de cuisson des oignons et pétrir le tout en masse consistante mais souple.

Introduire cette farce dans la panse de brebis pour la remplir au 2/3 environ. Bien évacuer l’air  (ppfffuuiittt!) et, le cas échéant, ficeler au milieu. Piquer plusieurs fois à l’aiguille pour que la panse n’éclate pas à la cuisson.
Faire cuire doucement pendant 3 à 4 heures dans une marmite d’eau bouillante, couvercle fermé. Réserver ensuite au chaud et retirer les ficelles.

Servir en tranches bien garnies de beurre et de purée de rutabagas et de pommes de terre.

Pour le service, il est conseillé d’ouvrir la panse encore brûlante, d’en retirer la farce et de servir à l’assiette. A déguster avec des verres de Scotch.

 

So long, dreaming to the next time.

When, where & why?

emile-simon-1890-1976Le Pardon – Emile Simon (1890 – 1976)

Les Tubes de l’été

Cry me a river by Diana Krall

Good old tube jazzy  de 53 lancé d’abord par Julie London (1926 – 2000) repris par presque tout le monde, de Joan Baez à Aerosmith, Tania Maria, Ray Charles, Dexter Gordon, Björk, aso … Pour les potins people, Diana Krall est l’épouse d’Elvis Costello. Ce qui peut être considéré comme un + dans ses qualitatifs.

Beau dommage – Harmonie du soir à Chateauguay

Le band mythique canadien ou canadien mythique ou mixing des 2, où le mythe s’est dézingué et reformé pour toujours survivre & réapparaître avec le même entrain. Notamment avec le phoque en Alaska aussi well known que Santiano ou la jument de Michaux. Là, il y avait de l’eau, une chaloupe, des enfants, un quai et une pedal steel guitar. Fallait pas manquer ça, mes chums!

Creedence Clearwater Revival – Proud Mary – Rollin’ on a river

Wilkommen in the bayou! Composition de John Fogerty, montée aux nues par le CCR, reprise par Tina & Ike (Turner). Pour les détails sémantiques : Creedence est le prénom d’un ami de John Fogerty, Clearwater fait référence autant à une marque de bière qu’à l’engagement écologique du groupe et Revival indique l’orientation musicale très « racines du blues ».

Audrey Hepburn herself on Moon River

Sacrée Audrey! Ah pouvoir jouer et chanter tranquille sur le rebord de fenêtre d’une nuit tranquille du Bronx! Le Bronx a bronzé comme le monde a pris ses couleurs d’automne d’avant la glaciation du réchauffement climatique. Merci Audrey pour ta rivière de la lune de Diamants sur canapé. Cette Moon River, large rivière qui coule près de Savannah, en Géorgie, où Huckleberry Finn s’aventure toujours sous la plume de Mark Twain.

Félix Leclerc – Le tour de l’île

La (célèbre) mer de Monsieur Trénet

Hugues Aufray & Tri Yann – Santiano