Et un Blanchard dans le brouillard, un !

jouet-triton-84042060122450485369516654554568xL’histoire est née de Marie et Lou, conjointement notre nièce et son chéri. Passion partagée de voilier sans n’y rien connaitre mais alors là rien du tout mais passion partagée. On sait la chance sourire aux audacieux qui n’ont guère froid aux yeux. Après plusieurs repérages de yachts, quelques conseils des tontons – Olivier & I – ils tombèrent en amour de ce Triton. Construit chez Jouët en 1965 sur des plans de l’américain  Carl A. Alberg, il mesure 8,65 m, 2,55 m au maitre bau et 1,30 m de tirant d’eau. Beaucoup furent des sloops celui-là est gréé en yawl. Il s’appelle Triton et va s’appeler Black Pearl. Lire au sujet du changement de patronyme d’un yacht le paragraphe consacré dans  Le Dictionnaire insolite des mots marins.

Lire la suite de cette entrée »

Histoires d’arcus

SUPERBE-ARCUS

Titre abscons pour qui n’est pas familier des histoires d’arcus. Ou évocateur de libido exacerbée pour les énervé(e)s.

Donc, question réponse :

l’arcus désigne un type de nuage bas ayant la forme d’un rouleau ou d’un arc allongé sur un plan horizontal, une barrière de nuages très basse, accompagnée de poches de nuages en lambeaux denses en ascension, constitue le meilleur signe avant-coureur d’un grain violent (from Wikipedia merci).

 

Lire la suite de cette entrée »

Plumes de Yacht 2016, c’est parti!

7a6409_eb63300cc656407abdbeca35f7216374.jpg_srz_980_653_85_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srzChère yachtwoman & cher yachtman, auteur(e), écrivain(e), lectrice, lecteur,

Dans le cadre des NEPTUNE DE LA VOILE CLASSIQUE à l’initiative des yacht-clubs de l’Atlantique, de la Manche et de la Méditerranée,
Plumes de Yacht 2016
La 3e édition du Prix littéraire du Yachting Classique,
Est organisée sous le parrainage du Yacht Club de France auprès des clubs organisateurs de régates, de courses et de rassemblements de yachts classiques en Atlantique, en Méditerranée, en Manche et sur les eaux intérieures: AFYTAYC YCCYCIF

Lire la suite de cette entrée »

Si Suet plus fraîchoux que pesked, chauffe tes zygomatiques*

13139087_483485455180790_396212049816732334_nDe notre envoyée spéciale Gwenadette. Ici devant le palais de Belle-Ile,  juste avant d’enfiler son ciré.

Se déroulèrent donc en terre morbihannaise les régates des Voiles Classiques du Morbihan organisées par le Yacht Club de Quiberon of Port Haliguen (trad. Yotklub de Kibronx à Pors Hooligan) sous l’égide du Morbihan Yacht Club.

Superbe plateau de yachts classiques, de classe 1 à 3, aux noms aussi charmants qu’évocateurs d’embruns et d’emblonds aussi, venus depuis le  Morbihan, Port Louis, Les Sables d’Olonne et La Rochelle (que sont les autres devenus ?).

Gwelenn, Pangur Ban, Kraken II, Danycan, Eloise II, Bryell II, Rouvelon, France,  Vertige et Musica.

Ce fut globalement venté, frisquet et vaguelé du suet, ce qui mouilla les équipages entre les bouées et humecta leurs gosiers aux étapes : Port Haliguen, Le Palais, Le Crouesty, Vannes.

Amical et excellent dîner des équipages au YCB où nous dégustâmes de la lingue (dit linguet pour rappeler celui qui arrête le cabestan) façon Julienne.

DSCN7180A bord de Kraken, une belle équipe aux ordres du Commandant Kerrand : miss Swann en personne, Gwen de Larmor Bar, Pascal le Krakou man et my apple. Compte tenu du pedigree de l’équipage, les manœuvres s’enchainèrent au point que le patron monta la performance d’un cran. Comme le virement de bord foc dans foc où il a fallu démousquetonner, mousquetonner, affaler, renvoyer, border deux voiles et environ 150 mousquetons le temps du virement de bord ! Les doigts s’en souviennent encore (les oreilles aussi !)

Lire la suite de cette entrée »

Trans Manche à gauche? Damoiseau flottais et traité du bulot cru

pic-plymouthTrans Manche à gauche

Vraie question fondamentale à se poser avant les régates cross Channel France/GB et retour : un yacht Français doit-il doubler la flotte par la gauche et un yacht britannique se ranger à gauche pour le laisser passer ? Question déjà pas facile. Corsons l’interrogation: de quel côté double un yacht arborant le Red Duster mais embarquant des équipiers français, un citoyen de Sa Majesté & un  armateur français résident anglais ? Question subsidiaire : entre deux yachts arborant respectivement le Gwenn-ha-Du et le Kroaz Du, l’un bâbord, l’ôt’ tribord, lequel est prioritaire ?

RedDusterimage00274819787

Damoiseau flotto-rétais Lire la suite de cette entrée »

La lettre à l’Ailiste

DSC06230Samedi – Première journée de régates de la Coupe de France du Yachting Classique. Sous les hautes autorités du Commodore Henri Christian S, de l’animateur jury Jean Pierre L, des départs orchestrés par Michel LC, la présence du plus sud des participants Thibaut A et les présidents, past présidents et armateurs marins de l’Afyt, de l’Ayc, de l’Ycif, du Ycc, des Vieux Gréements d’Annecy et de l’Aile Class.

Les concurrents et les spectateurs ont bénéficié d’un micro climat exceptionnel à Los Muros : alternances de pluies fines et lourdes entrecoupées de rayons de soleil généralement froids. Mais la chaleur de l’accueil et de l’ambiance ont compensé. A tel point que le Président du Yacht Club d’Annecy a plongé une tête dans la Seine. En même temps, le lac savoyard en fin d’hiver est aussi fait d’eau douce fraîche.

Lire la suite de cette entrée »

Cette nuit, la mer est noire

Cette-nuit-la-mer-est-noire_max1024x768Lu un an et des poussières plus tard. Lorsque actus, lumières et promos se sont tournées vers d’autres proies. Que sont les temps pour la mer. Pas de parce que ni d’échappatoire pour cette lecture a posteriori : un cadeau lu dans la nuit. Un livre aussi simple que sa vie fut -pas compliquée, compliqué est une sorte de jugement – mais multiforme, hyperactive, engagée, à fond avec les victoires sur les échecs. J’ai vraiment aimé la simplicité clairvoyante. A lire ne serait-ce que pour se convaincre, le cas échéant, que l’esprit peut surmonter la terreur, vaincre l’angoisse, contrôler la peur, … facile à écrire domestiquement cosy devant son ordi mais peut aider à raviver l’étincelle faiblissante en cas de coup dur. L’exemple d’une survie en eau profonde peut faire gagner les secondes fatales.  On y pense parfois lorsque la nuit est noire de vagues blanches.

Florence Arthaud (1957 –  2015)florence-arthaud-

Louis Guyader et le Reder Mor

regate1Toujours aimé* la réalité et la légende du grand cordier morlaisien né en 1907 aux chantiers Pauvy, de Carantec. « Entrées d’eau extrêmement fines en V profond, fonds plats, maître-couple très reculé et  lignes arrières fuyantes prolongées par l’impressionnante voûte ». Et particulièrement son patron Louis Guyader « Petit Louis », pécheur et régatier, né en 1876 et décédé en 1915 des suites d’une mauvaise fièvre contractée aux Dardanelles. On se plaira à imaginer que ses 39 ans ont été 1000 ans et que les commanditaires imbéciles de cette première guerre aient souffert leur trépas.

Lire la suite de cette entrée »

La saga réellement bretonne de la crapaudine – Deuxième étape

Demi-tour dans le Four

Et hop, c’est parti, tout va bien.

Les mêmes à bord direction – obsession ? – Paimpol. Mais pas moyen d’y couper, faut faire le tour de Penn-ar-Bed. Donc, il fait beau, le yacht fait pas d’eau, go go go.

1 survente2 tapis pas tapisc'est beau un Saba sous spiBeau décollage de sortie sous spi avec la survente de Port Navalo. Tapis, pas tapis ? Ben non, les quilles longues gitent et glissent latérales. Bôme dans l’eau qui fait lofer, le spi qui fait le mustang sauvage au risque de dégringoler le mat, le pont en super gite, passavants sous l’eau, … barre au vent pour abattre et le descendre (le vent, pas le mat ni le spi). La bôme sort de l’eau, … Marche pas toujours et là si ! On rigole, on rigole souvent beaucoup à bord.12801641_1142952455716062_663938571569120477_n

Direct ze Teignouse. Spi toujours. Puis foc pour passer Quiberon droit Penmarch via les Glénan. Le vent tient, faiblit, remonte, travers bon plein. Saba caracole, nous on rigole. Je l’ai déjà dit ?

Un ris de confort dans la GV et les heures défilent au rythme des coups de barre. Et des coups à boire. Grosse activité aux fourneaux, l’œil perçant des mouettes planantes guette, les poissons polissonnent, les tortues de mer … ben non pas les tortues de mer.

– Mais, … ? – Où ? – Là !

Lire la suite de cette entrée »

La saga réellement bretonne de la crapaudine* – Première étape

Golfe du Morbihan 2005

IMG_4757

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La fête est finie et les cornes de brume, les claquements des voiles, les applaudissements riverains, le choc des verres , les échouages musicaux et les flonflons morbihannais de la Semaine du Golfe 2005 se sont calmés – éteins – tus à Vannes la belle. Saba portait encore son spi quasi d’origine en toile de parachute orné des léopards normands qui permirent à Bertrand of Kraken de le surnommer « le spi Lanquetot ».

Lire la suite de cette entrée »

Traductions
EnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish
Association Selandi